Le projet Blueline : ligne de vie et d’espoir

<< Retour

Bien plus qu’un chemin de fer, la Blueline se veut une ligne de vie et d’espoir. 2 700 km de voie ferrée pour relier les capitales économiques, politiques et les grandes villes que sont Abidjan, Ouagadougou, Niamey, Dosso, Parakou, Cotonou et Lomé.

20141105_145356

Pour le déploiement de cet important projet au Niger, le Groupe Bolloré réalise un véritable transfert de compétences auprès des entreprises nigériennes qui travaillent sur le chantier comme Wazir, Barka, CSE et EAM. Cette ligne ferroviaire, ce sont donc les Nigériens qui la bâtissent jour après jour, entraînant ainsi une forte création de valeurs, favorable à la croissance et au développement socio-économique du Niger.

Résultat : près de 800 Nigériens travaillent de manière directe et indirecte sur la construction de la ligne de chemin de fer.

A terme, ce train permettra de relier des centaines de millions de personnes en Afrique de l’Ouest qui pourront ainsi se rencontrer plus facilement, commercer, échanger, dans un esprit d’entreprise et de paix.

PARTAGER